Panier 0

Tulaviok

Hiver 1984, une bande de punks se réunit en quête d'un nom bien provoc pour leur nouveau groupe. C'est l'époque du "tueur des vieilles dames" dont la radio annonce les méfaits en boucle. A Montmartre, c'est la surenchère aux vieilles femmes trucidées ! Annie propose alors "TUE LA VIOCQ". Comme ça fait bien marrer tout le monde, il est adopté illico. Au bout de quelques concerts il se simplifiera en "TULAVIOK"

En 1986, le groupe s'amuse à reprendre joyeusement surtout des chants paillards, s'échappant ainsi de la mouvance du rock alternatif pour créer le "Punk Paillard" et la "Zob Music" (dont ils seront les seuls représentants !). La formation évoluera au fur et à mesure des années, mais se concentre autour de Mimi (chant/guitare), Benoit (guitare, remplacé par Fabrice ensuite), Loulou (batterie), Isa (basse), Annie et Cynette (choeurs) pour les enregistrements d'albums (Dèche à la Ch'touille en 1987 et Q-sec en 1988) et la majeure partie des concerts où ielles seront rejoints par Le Bleu (artiste transformiste autonome). Car TULAVIOK a surtout été un groupe de scène, avec près de 200 concerts en 4 ans, et toujours une présence très forte notamment grâce aux performances du Bleu pendant les concerts.

En 1989, à l'image du mouvement alternatif dans son ensemble qui, soit se saborde, soit signe sur les majors compagnies, TULAVIOK préfère mettre un coup d'arrêt à son aventure, ne retrouvant plus l'insouciance, l'indépendance et la liberté qui caractérisaient cette époque.