Panier 0

Ludwig Von 88

Alors que certains montent à l’assaut la rage au ventre et le poing levé, Fabrice, Laurent, Olaf, Karim et Bruno se mettent à composer, dès 1983, une poignée de morceaux résolument ancrés dans une dérision au quatrième degré (du nirvana bien entendu) sans pour autant se cacher d'une critique acide de la société française. 

Subissant entre temps quelques métamorphoses (départs d’Olaf, Fabrice et Laurent, arrivée et départ de Gondrax, arrivées de Charlu à la basse et de Jean-Mi aux machines), enchaînant les albums où le mauvais goût assumé le dispute à l’inconscience juvénile, dénonçant les petits et grands travers d’une France qui sent trop souvent le moisi. Totalement libres et dans une permanente recherche du flagrant délire, leurs apparitions scéniques témoignent de performances qui resteront bordéliques et légendaires pour les générations futures.

Ludwig Von 88 prouve alors, pendant presque deux décennies, que la révolution, finalement, peut aussi être un diner de gala entre gens aux cheveux multicolores. A l'aube des années 2000, les voici en pause à durée indéterminée : Bruno se transforme alors en Sergent Garcia, Jean-Mi, évoluant dans des volutes dub sound-system, devient Junior Cony, Karim poursuit l'écriture de textes avec plusieurs romans fantastiques publiés (notamment le fameux "Le Club des Punks contre l'Apocalypse Zombie") et enfin Charlu se lance dans une nouvelle aventure musicale avec KiLaDiKiLé . Dix-neuf ans de sommeil plus tard, parce que Paris brûle toujours, parce que l’apocalypse est à portée de main ou, peut-être, juste pour le fun, les fines gâchettes se retrouvent et décident de repartir sur les sentiers de la gloire histoire de voir si ces derniers sont toujours aussi peuplés de prophètes et de nains de jardins.